Comprendre le sommeil

de | 11/01/2012

Plus du tiers de notre vie est occupée par le sommeil.

Sa durée varie d’un individu à l’autre, courte chez les hommes et longue chez les femmes.

Mais qu’implique-t-il vraiment réellement sur le plan physique et psychique ?

Quel est son rôle dans la vie de l’individu ?

Quelles sont les conséquences engendrées par ses troubles ?

A l’heure actuelle, il existe des solutions, mais la plupart sont controversées.

Le sommeil : un allié de la santé

Dormir est un état naturel qui se distingue de l’inconscience ou du coma par les signes suivants :

sur le plan psychique, il existe une perte de conscience sans perte sensitive ;

sur le plan physique, il y a une baisse progressive du tonus musculaire qui survient à intervalles réguliers, une préservation des réflexes et une capacité de l’individu endormi à ouvrir les yeux et à réagir à la parole, au toucher et aux stimuli.

Il se fait de façon récurrente, connaît un cycle circadien qui alterne la veille et le sommeil, et un cycle ultradien qui fait passer du sommeil lent au paradoxal.

Une hormone produite naturellement par le cerveau, appelé « mélatonine », intervient dans ce cycle veille-sommeil. Elle est sécrétée dès la tombée de la nuit, atteint son pic entre 2 et 4 heures du matin et baisse au petit matin, pour préparer l’organisme à l’état d’éveil.

Parallèlement, les autres substances permettant de nous éveiller sont toutes inhibées, principalement l’histamine, la sérotonine, l’acétylcholine, la noradrénaline et le glutamate.

Le rôle du sommeil

Le sommeil joue un rôle capital sur le bon fonctionnement de l’organisme. Lorsqu’il est de « bonne qualité », il permet de préserver la santé, récupérer les forces perdues dans la journée et fournir l’énergie suffisante pour le lendemain.

Il possède également une place primordiale dans la croissance des enfants. En effet, c’est durant le sommeil profond que les hormones de croissance sont sécrétées, permettant aux enfants de grandir.

Il assure aussi une bonne vigilance, une bonne humeur, une régulation de la température, un développement et une préservation des capacités cognitives.

Mais ce n’est pas tout, il aide à récupérer psychiquement et physiquement, à régénérer les tissus et à stimuler les défenses immunitaires.

Grâce à un bon sommeil, le corps pourra aussi se reposer, se détendre et se relaxer. C’est de cette manière qu’il remplira son rôle réparateur.

Ainsi, ne pas dormir suffisamment cause des troubles qui auront des conséquences sur la santé et le quotidien. On pourra citer le stress, la somnolence, les troubles de la concentration, les maladies cardiovasculaires, les prises de poids, etc.

Les solutions controversées

Comme le sommeil est un des facteurs-clés pour une bonne santé, ses troubles méritent toute l’attention. Un des moyens les plus utilisés pour bien dormir était le fait de compter les moutons.

Mais il y a aujourd’hui des médicaments comme les somnifères, disponibles sur prescription médicale. Ils permettent d’obtenir un sommeil artificiel, mais ne sont pas faits pour le long terme.

Les médicaments naturels sont réputés efficaces. Ils sont à base de plantes comme la passiflore, la valériane, le houblon ou la camomille offrent un sommeil naturel.

Le sport, une bonne hygiène de vie, un dîner léger et calme, une chambre à coucher paisible ou le respect de son horloge biologique interne, font partie des meilleurs moyens pour être dans le bras du Morphée.

Catégorie : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *